Les Partenaires d’Apiterra

Akuo Energy

Akuo-energy, producteur indépendant d’énergies renouvelables, a développé un programme Agri-energie afin de promouvoir des pratiques agricoles durables et raisonnées. A travers son objectif de préserver l’environnement et la biodiversité, ce producteur investit dans des projets destinés à la protection et la restauration de milieux naturels riches en biodiversité et menacés par l’activité humaine. C’est pour cela qu’il accompagne Apiterra dans son projet de ruche d’entreprises.

Comearth

Comearth, entreprise basée en région parisienne, offre ses services depuis plus de 20 ans dans le domaine de l’externalisation de la relation client. Pour mettre en valeur son image « green » et participer au développement durable, Apiterra a récemment installé des ruches sur le toit de ses locaux.

des abeilles et des hommes

Des abeilles et des hommes – film

Afin de faire connaitre la problématique apicole, Apiterra est devenu partenaire officiel du film « Des abeilles et des hommes » sorti le 20 février 2013. Ce film, également soutenu par le ministère de l’agriculture, ARTE, Biomood et d’autres, a reçu le label « UGC Aime ». Apiterra a mis en place des stands de sensibilisation à l’apiculture et a organisé des débats à la suite de la projection sur le thème : « Et si les abeilles disparaissaient ! ».

Ekodev

Ekodev est une société de conseil et de services dans le domaine du développement durable. Ce spécialiste en projet de développement à caractère écologique aide les entreprises à mettre en place des actions de RSE. La société est partenaire d’Apiterra auprès des sociétés pour promouvoir la formule de ruches en entreprise. Son objectif est de minimiser l’impact carbone des entreprises et de sensibiliser les salariés aux enjeux écologiques.

 

INRA

Apiterra a mis en place une convention avec l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) afin de développer des programmes de recherche sur une souche d’abeilles naturellement résistantes au Varroa Destructor, virus entraînant la mort de nombreux essaims. Depuis 2000, l’INRA et Apiterra travaillent sur 70 colonies et étudient les niveaux de productivité des races d’abeilles résistantes.